Nos publications

L'actualité financière et économique

De A à Z

Chaque mois, découvrez l'actualité financière et économique décryptée par nos experts. Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle.

À LA UNE

 

La liquidité des produits financiers : cas des structurés

Les produits d’épargne sont souvent classés par catégories. On oppose ainsi classiquement l’épargne financière (émanant de produits d’épargne financière), aux produits immobiliers, ou encore les produits bancaires, aux produits d’assurance / retraite. Grâce à l’émergence des fonds de capital investissement à destination des particuliers et à cause des déboires récents de certaines SCPI, une opposition commence à naître entre les produits d’épargne liquides et illiquides.

Les banques centrales restent à la manœuvre ; Les résultats à la rescousse

Le taux d’emprunt à 10 ans aux États-Unis a connu un nouveau rebond cette semaine à 4,30% alors que la Fed a réitéré sa volonté de ne pas vouloir se précipiter pour baisser ses taux directeurs. Bien que les progrès constatés sur les fronts de l’inflation et de l’emploi restent encourageants, les membres de la Réserve Fédérale affichent une prudence compréhensible à l’idée d’une détente trop rapide des conditions de financement. Un mouvement trop rapide ou trop prononcé pourrait en effet relancer la spirale inflationniste, balayant ainsi tout ou partie des efforts réalisés jusqu’ici.

Mais que se passe-t-il sur les 10 ans américain ? ; L'Europe aperçoit-elle une lumière au bout du tunnel ?

Moins évidente à appréhender que celle du marché actions, la dynamique actuellement à l’œuvre sur le marché obligataire américain offre un regard sur les défis auxquels la première économie mondiale doit faire face. Le fait que l’indice S&P 500 vienne d’inscrire de nouveaux records historiques en franchissant le seuil symbolique des 5000 points laisse à penser que les investisseurs sont confiants dans l’avenir des entreprises outre Atlantique. Mais pourquoi ne retrouve-t-on donc pas cette dynamique sur le marché obligataire ?

Le paradoxe de 2023 ; La semaine des marchés, en bref !

Tensions inflationnistes obligent, les investisseurs ont conservé cette semaine cette grille de lecture particulière qui les voit saluer les mauvaises nouvelles économiques… et sanctionner les indicateurs favorablement orientés.

La prudence des ménages européens ; Pendant ce temps, outre-Atlantique…

Si les indicateurs économiques des derniers mois donnent régulièrement l’occasion de souligner la résilience du consommateur américain, la tendance semble différente sur le Vieux Continent…

La Fed déçoit Wall Street ; Pendant ce temps, outre-Manche… et en Suisse

La Réserve fédérale américaine a bien offert la pause dans le processus de remontée des taux directeurs que nombre d’investisseurs appelaient de leurs vœux. Pourtant, la réaction des principaux indices traduit une déception certaine… Pourquoi ?

Une désinflation capricieuse aux Etats-Unis ; Pendant ce temps, sur le Vieux Continent…

Commençons par le verre à moitié vide : le taux d’inflation CPI a de nouveau connu une accélération le mois dernier, de l’ordre de 0,6% en rythme mensuel après la publication de +0,2% en juillet qui avait été saluée par les investisseurs. Comment expliquer cette reprise ? Principalement par la hausse des prix du pétrole…

Les investisseurs veulent leur pivot ; Pendant ce temps, en zone euro…

En des temps pas si lointains, le rebond « surprise » de l’indice ISM des services au mois d’août publié cette semaine (54,4 vs 52,5 attendu et 52,7 en juillet) aurait été salué avec grand bruit par les opérateurs.

Une inflation européenne en demi-teinte ! La Chine cherche le bon tempo

Alors que les données préliminaires d’inflation sorties mercredi dernier n’avaient pas rassuré les investisseurs, la publication définitive parue jeudi a officialisé un ralentissement à 5,3% de cette dernière au titre du mois d’août, contre 5,5% en juillet

Les débats s’intensifient à la Fed ! Quel scénario ?

Dans un contexte toujours aussi centré sur l’inflation et son impact sur la politique monétaire américaine, la publication des minutes de la dernière réunion de politique monétaire était pour le moins attendue par les investisseurs. Celles-ci ont indiqué qu’il existait bien un consensus étendu en faveur d’une augmentation des taux en juillet… alors que seuls deux membres étaient en faveur de maintenir la pause instaurée en juin. Le sentiment général reste empreint d’incertitude.

Une désinflation toujours à l’œuvre ? L’économie US reste résiliente

Une fois encore, l’estimation de l’inflation CPI américaine pour le mois de juillet s’annonçait déterminante pour les investisseurs : allait-elle renforcer la Réserve fédérale dans sa détermination à mettre fin à son cycle de relèvement des taux directeurs ?

Fitch dégrade la note US ; Pendant ce temps, dans le reste du monde…

L’agence de notation « Fitch Ratings » a surpris les observateurs en dégradant de « AAA » (meilleure note possible) à « AA » la notation souveraine de la première puissance mondiale. Faut-il s’inquiéter de cette situation ? Si cette dégradation a bien moins défrayé la chronique qu’à l’été 2011, elle reste l’actualité financière principale de la semaine…

Pivot à l’horizon ! Pendant ce temps, dans l’Empire du Milieu…

Rebond prononcé des principaux indices actions, recul marqué des rendements obligataires (-21 pb à 3,85% vs 4,06% pour le 10 ans US)…