Nos publications

L'actualité financière et économique

De A à Z

Chaque mois, découvrez l'actualité financière et économique décryptée par nos experts. Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle.

À LA UNE

 

L'activité tient bon sur le Vieux Continent ; La communication inégale des banquiers centraux américains

La semaine en cours a été marquée par la publication en Europe d’indicateurs d’activité PMI (Purchasing Manager’s Index) qui offrent un regard sur l’état économique de l’activité manufacturière et des services d’un pays ou d’une zone économique. Les indicateurs d’activité du secteur manufacturier publiés mardi ont créé la surprise avec des chiffres supérieurs aux attentes des analystes.

Faut-il revenir sur les « Small Cap » ?

En l’espace de deux ans, l’Euro Stoxx Small Cap aura rendu la surperformance qu’il avait accumulée au cours de la décennie précédente. Les prochaines années ouvriront-elles un nouveau cycle favorable aux "Small Cap" ?

L’attentisme persiste sur les marchés ; Vers une nouvelle guerre commerciale USA / Chine ?

En cette semaine relativement calme en termes de publications macroéconomiques, l’attention des investisseurs continue de se tourner sur les déclarations des principales banques centrales. Comme évoqué dans nos précédentes communications, l’inflation continue d’être un sujet sensible auprès des membres de la Réserve Fédérale aux États-Unis.

Bilan et remise des compteurs à zéro. Convictions pour 2024.

2023 aura été finalement une bonne année pour les marchés actions avec quelques faits marquants. Nous retiendrons une performance marquée en deux temps : un début d’année avec la poursuite d’un retour à une meilleure fortune post crise de 2022 et, en fin d’année, des anticipations d’assouplissement des politiques monétaires en 2024 motivées par un combat contre l’inflation. Mais une nouvelle année commence et une nouvelle page boursière est à écrire…

Immobilier à crédit, un outil de développement du patrimoine ?

Le crédit reste l’un des mécanismes fondamentaux de la vie économique et de la croissance. Au même titre, à l’échelle d’un patrimoine personnel ou professionnel, c’est l’un des meilleurs outils d’enrichissement. Bien connu pour son usage en immobilier (financement à crédit d’un bien à usage de résidence principale, secondaire, ou pour la réalisation d’un investissement locatif ou autre…), le levier du crédit peut en réalité être exercé sur un champ beaucoup plus large. Ainsi, au-delà de la solution du crédit immobilier, d’autres solutions existent, moins connues, comme le refinancement de compte courant d’associés pour les personnes morales, ou encore le développement de son patrimoine grâce à l’acquisition de parts de SCPI à crédit.

Les regards toujours tournés vers l'inflation... ; Les cryptos monnaies à un carrefour !

D'après le Département du Travail, l'indice des prix à la consommation américain a augmenté de 3,4% en décembre sur un an glissant. La publication à 14h30 ce jeudi du taux d'inflation américain CPI de décembre était, comme souvent en 2023, l’attraction principale de la semaine dans les salles de marché.

Le chiffre du mois : 24 % vs 14 %

Comme la différence de performance du S&P500.

L’heureux Noël de « Mister Market » !

Après les fêtes de fin d'année, et le traditionnel ralentissement des volumes échangés, l’embellie des dernières semaines sur fond de détente des taux d’intérêts demandera confirmation en ce début d’année 2024. Les dernières données de 2023 ont continué d’installer un scénario central.

Regards croisés - Portrait d'Alexandre Menini, un ancien sportif professionnel engagé

Ancien joueur de rugby professionnel, sélectionné en équipe de France à six reprises, Alexandre est vainqueur de la Coupe d'Europe en 2014 et 2015 et champion de France en 2014. Désormais intégré aux équipes Laplace Sport, Alexandre accompagne les sportifs professionnels dans la gestion et l'optimisation de leur patrimoine. En parallèle de ses activités, son âme de sportif le conduit à entreprendre sans cesse de nouveaux défis, dont l'ascension l'été dernier du Kilimandjaro, le plus haut sommet d'Afrique.

Une fin d'année en fanfare ; Les grands "Paris" des investisseurs pour 2024

Les places financières ont enregistré des records en cascade la semaine dernière, à la suite des ‘statu quo’ des banques centrales des deux côtés de l’Atlantique et du nouveau reflux de l'inflation américaine. L'appétit pour le risque reste donc intact à l'approche des fêtes de Noël, période traditionnellement propice aux marchés actions. Les opérateurs ont néanmoins préféré le discours de Jerome Powell à celui de Christine Lagarde, jugé plus accommodante.

Quand la Fed nourrit le rallye de noël... ; La BCE plus neutre

Ardemment souhaité par les investisseurs, mais pas nécessairement toujours au rendez-vous, le « rallye de Noël* » semble bien avoir lieu en cette fin d’année 2023. S’il est d’ordinaire de coutume d’utiliser cette expression boursière pour commenter les performances des marchés actions en cette période, le rebond est cette fois ci particulièrement impressionnant sur les marchés obligataires… et pour cause ! Le scénario de désinflation semble s’être accéléré de manière importante depuis la mi-octobre. Surtout, les anticipations optimistes des économistes ont depuis trouvé écho dans les propos des banquiers centraux.

Quand les banquiers centraux rejoignent les investisseurs ; Le pétrole en renfort de la désinflation ? ; Pendant ce temps, outre-Atlantique...

Alors que les banquiers centraux de la zone euro se réuniront pour la dernière fois de l’année civile la semaine prochaine, certains d’entre eux ont choisi ces derniers jours d’envoyer quelques signaux (précurseurs ?) aux investisseurs. Sans surprise, la fin de la hausse des taux apparait désormais comme un scénario certain, comme un symbole de l’amélioration constatée sur le front inflationniste. Une trajectoire désinflationniste qui s’est finalement accélérée plus rapidement que prévu ces derniers mois… et qui devrait permettre, selon le Président de la Banque de France François Villeroy de Galhau, de redonner du pouvoir d’achat aux agents économiques, ménages en tête.

Désinflation : de l’espoir à la trajectoire !

En des temps pas si lointains, le risque de déflation constituait la préoccupation majeure des intervenants de marché. Les conséquences de la crise sanitaire et du redémarrage des économiques qui suivit, et qui s’apparenta bien davantage à une économie d’après-guerre (remise en état de marche des appareils de production) qu’à une reprise cyclique classique, ont plus que bousculé cet ordre établi…

Conclusions de l’audit SCPI

L’AMF a exigé des sociétés de gestion une mise à jour des valeurs d'expertise des SCPI à mi-année et au plus tard pour septembre 2023. À la suite de cette démarche, nous avons audité 50 % des sociétés de gestion du marché et de nombreuses SCPI qui représentent 80 % de la capitalisation du marché.

Actifs privés : une montée en puissance au sein des allocations

Tout au long de la dernière décennie s’est observée une montée en puissance des actifs privés au sein des allocations. Terrain de jeu initial des institutionnels et des familles fortunées, la clientèle privée contribue depuis peu à la croissance de ce marché, en quête de rendement et las de la volatilité des actifs côtés. Son besoin d’accompagnement demeure toutefois nécessaire pour une élaborer un programme d’investissement adapté sur le long terme.